Un réseau de réflexion et d'action, et des espaces d'accueil, pour développer des échanges culturels et des initiatives de coopération et de transition.

Bribes voluptueuses d'enfance

Souvenirs de vacances en montagne   
Par : Eli
  
RETOUR LISTE DES RECITS

Torrent Angoissant   déséquilibre entre une éducation qui donne noble place à la curiosité où tout est prétexte à l’enthousiasme et la rigueur d’un monde ambiant plus eclin à briser, formater, asservir !

L’attente, nourrie de tous les rêves que sait dessiner l’imaginaire de sa talentueuse palette de souvenirs aux couleurs de parfums, images, sons et de cette soif que le quotidien ne sait qu’aggraver, jamais désaltérer tant il est trop souvent contraintes, monotonie, humiliation, frustration…
Le départ, ce moment estival tant attendu, à la destination parfois improvisée et parfois concoctée à grand soin de fouilles en quête de petits coins de nature à dénicher.
Longue, longue la route, mais si douce cette promesse jamais déçue « d’expéditions » à venir. Rien que ce mot était miraculeux ! Et chaque instant, comme une danse envoûtante de souvenirs passés et de désirs présents. Plus de place pour l’impatience et l’attente un délice ! Plus d’horaire et l’inconnu comme horizon ! Récréation d’interdits ! Du pur bonheur qui étoile le regard. Et la rêverie, ce précieux échappatoire, devenait réalité, sans rappel à l’ordre.

L’horizon prenait souvent profil de montagnes, en fin de parcours. Et le lieu où se poser était soudain là, à portée de regard, à portée du campement, à portée d’exaltation. Là commençait la féérie !

Le bivouac : la plus belle façon de dormir, sous le plus étoilé ciel qui soit ! A chaque aube naissante, l’ivresse de l’aventure me gagnait et ce bon air d’altitude y contribuait. Les journées étaient alors émerveillement, à chaque pas de découvertes, dans cette somptueuse flore fourmillant de tant de trésors pour des petits citadins.
Et l’étonnement d’arriver à gravir, ce qui me semblait inaccessible : ces sommets comme autant de lieux magiques qui se gagnaient à force de ténacité et d’efforts mais qui ne coûtaient pas tant ; tout cela était compensé par une belle dose de plaisirs : des sentiers parés de ces délicates et si belles fleurs d’altitude, des repas en bord de torrent, les pieds dans l’eau, des apparitions de marmottes, les sources toutes fraîches pour se désaltérer et la vue à perte d’horizon ! Le bonheur qui faisait vaciller le cœur nous attendait là-haut, ultime cadeau ; nous touchions le ciel, embrassions un paysage géant, goûtions le nez dans le ciel. Venait la folle dégringolade des pentes et ce plaisir du corps où tous les muscles semblent alors prêts à un défoulement déraisonnable mais si bon !

J’en mesure la richesse d’enseignement ! Le respect que l’on doit à la nature, le regard à ne pas négliger les plus petites choses, la joie de goûter à l’imprévisible, cette affection pour l’effort, cet amour pour le vent, les étoiles, les levers et couchers de soleil… Longue est la liste où puiser quand tout semble pesant.
Ces petites lumières qui font relever la tête… et sourire… et avancer… et espérer…

Eli
21 mars 2014 ! C’est le printemps !

Contact

Association JADES - La Cheminée

14, rue du vieux pont - 82240 Septfonds
Entrée public : 
1, bd des Mourgues
bruno@lacheminee.fr
05 63 67 74 73

NewsLetters